Image de contact

Fannie Dagenais

Nutritionniste

Fannie Dagenais a été directrice d’ÉquiLibre pendant près d’une dizaine d’années et possède une vision globale des enjeux liés au poids et à l’image corporelle. Elle vous invitera à remettre en question le culte de la minceur présent dans notre société, et à partager son rêve : la transformation des normes sociales de beauté!

Sa riche expérience l’amène à poser un regard critique sur l’actualité et à collaborer à différents médias écrits, radiophoniques et télévisuels. À la fois humaine et déterminée, elle vous fera prendre conscience de la place qu’occupent le poids et l’apparence dans notre quotidien. Elle portera également à votre attention les bons coups de l’industrie de la mode, des médias et de la publicité pour valoriser la diversité corporelle.  

«Quelques ingrédients pour maintenir mon équilibre: rire au quotidien, rêver, bouger en famille et cultiver le plaisir de bien manger…sans culpabilité!»

 


Par Fannie Dagenais
30 avril 2015

À votre avis, faut-il se priver pour bien manger?

Un récent sondage mené par le magazine ELLE Québec auprès de 2300 femmes révèle que 40% d’entre elles ont déjà diminué leurs portions dans le but de contrôler leur poids même si elles avaient encore faim. De plus, 31% des femmes croient que bien manger implique de se priver des aliments qu’elles aiment et 53% ressentent de la culpabilité lorsqu’elles mangent. 

Recours à la chirurgie esthétique, utilisation de crèmes et de produits de beauté, séances de gym et salon de bronzage… Mesdames, il ne s’agit pas de vous ici, mais bien de ces messieurs! En effet, il semble que nous ne soyons plus les seules à vivre sous le règne des diktats de beauté érigés par notre société. Et c’est pour mettre en lumière cette triste réalité que l’équipe de Buzzfeed a lancé, en mars dernier, la vidéo intitulée Men’s Standards Of Beauty Around The World.

Récemment, une étude de l’Institut national de santé publique du Québec révélait que l’obésité coûte annuellement 1,5 milliard de dollars en soins de santé au Québec. Or, depuis quelques années, nous observons de plus en plus d’initiatives qui encouragent la diversité corporelle et l’acceptation de soi. La question se pose : ces campagnes ont-t-elles leur place alors qu’un adulte sur trois et que 25% des jeunes souffrent d’excès de poids?

Par Fannie Dagenais
19 février 2015

Elles transpirent, sont décoiffées et aucun maquillage ne saurait tenir la route tant elles se donnent à fond. Vélo, course, zumba, boxe, natation, tennis, basket : tous les sports y passent! Et des citations viennent ponctuer ces scènes sportives plus vraies que nature : « Damn right I look hot », « Sweating like a pig, feeling like a fox ».

Avez-vous expérimenté l’état de Flow cet été?