4 mai 2016

C’est samedi, vous avez envie de vous faire plaisir et vous sortez au restaurant. Vous parcourez le menu et vous avez l’appel du hamburger et des frites. Miam, ce serait si bon, pensez-vous. Mais votre raison a tôt fait de vous rappeler que vous ne devriez pas, qu’il serait sûrement plus sage pour votre ligne de commander une salade… Vous n’êtes pas capable de vous décider… Ça y est, le serveur commence à s’impatienter!

 

Pourquoi ce combat intérieur?

De façon consciente ou non, bien des gens classent les aliments en deux catégories : les bons (ceux qu’ils perçoivent comme étant peu caloriques, ceux qui sont permis à volonté par leur diète contraignante) et les mauvais (ceux auxquels ils aimeraient tant pouvoir résister, ceux qu’ils finissent par manger en trop grande quantité parce qu’ils ne peuvent plus s’arrêter, ceux auxquels ils attribuent la hausse du chiffre sur la balance le lundi matin). 

En d’autres mots, deux options s’offrent à eux :

  • Option 1 : se forcer à manger des aliments dont ils n’ont pas vraiment envie pour avoir la conscience tranquille.

  • Option 2 : se faire plaisir en choisissant des aliments qu’ils aiment, mais se sentir coupables aussitôt qu’ils ont terminé.

Vous reconnaissez-vous? Aviez-vous déjà réalisé qu’aucune de ces options n’était vraiment plaisante ni satisfaisante?

 

Le plaisir : la nouvelle façon de « classer les aliments » ! 

C’est la période du grand ménage de printemps, alors pourquoi ne pas en profiter pour faire un peu d’ordre dans votre perception des aliments? Sachez qu’un seul aliment, ni même un seul repas, ne peut définir à lui seul la qualité de votre alimentation. D’ailleurs, le corps a besoin d’une variété d’aliments afin de combler ses besoins en nutriments. Sachez également que le fait de vous priver des aliments que vous aimez ne les rendra que plus attrayants et risque même de vous amener à en consommer davantage.

Je vous propose donc de revoir votre classement et de faire vos choix alimentaires selon ces deux nouvelles catégories : les aliments que vous aimez et les aliments que vous découvrirez que vous aimez! Oui oui, vous avez bien lu et je vous mets d’ailleurs au défi de l’essayer!

 

Comment (ré)apprendre à manger avec plaisir?

Première étape : cessez l’interdit. Si c’est simple à dire, ce n’est pas nécessairement aussi simple à faire, je vous l’accorde. Il se peut que vous craigniez qu’en suivant vos envies votre alimentation soit déséquilibrée ou que vous ayez de la difficulté à vous arrêter de manger. Prenez le temps d’apprivoiser ces aliments que vous aimez, mais que vous avez l’habitude d’éviter. Rappelez-vous que respecter vos préférences ne signifie pas pour autant que votre alimentation sera déséquilibrée ou que vous prendrez du poids. Au contraire, en vous permettant ces aliments, ils deviendront moins obsédants. De plus, en apprenant à les savourer sans culpabilité, vous pourriez être surprise de constater que vous serez satisfaite par de plus petites quantités. Et surtout, laissez-vous le temps de vous ajuster. Réintégrer des aliments « interdits » dans votre alimentation nécessite de la patience et de la persévérance. D’ailleurs, n’hésitez pas à vous faire accompagner par une nutritionniste si vous en ressentez le besoin.

 

Deuxième étape : faites place au plaisir, le vrai! Est-ce que le plaisir de manger se résume à la consommation d’aliments gras, sucrés ou salés? Certainement pas! S’il est plaisant de manger une crème glacée par une chaude journée d’été, il est aussi plaisant de manger un réconfortant potage aux légumes par une journée d’automne pluvieuse! Avoir du plaisir à manger, c’est d’abord réfléchir à ce dont on a envie, s’autoriser à le manger et assumer son choix.  C’est élargir ses préférences en (re)découvrant les saveurs d’une variété d’aliments. C’est avoir hâte de manger. C’est cesser de compter les calories. C’est être à l’écoute de son corps et de ses besoins. C’est prendre le temps de savourer chaque bouchée en étant attentive aux textures, aux sons, aux odeurs. C’est manger à sa faim. 

 

Pour vous, que signifie avoir du plaisir à manger?

 

 

boiteaoutils3

 

  • Visitez la boîte à outils pour découvrir un parcours sensoriel à faire au moment du repas. Cet outil vous aidera à déguster vos aliments préférés en vous concentrant sur le plaisir des sens.

  • Faites aussi l’essai de l’activité de dégustation dirigée pour apprendre à savourer un morceau de chocolat sans culpabilité et pour redécouvrir toutes les saveurs de votre fruit préféré.

  • Vous y découvrirez également un dépliant qui vous propose des conseils pour vous sortir du cycle de la privation et apprendre à bien manger sans vous priver.

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Andrée-Ann Dufour Bouchard
Andrée-Ann Dufour Bouchard
Nutritionniste chez ÉquiLibre

Ses expériences professionnelles variées dans le domaine de la santé font d’Andrée-Ann une experte qui vous aidera à distinguer le vrai du faux dans la multitude de messages contradictoires qui circulent sur la gestion du poids.

Excellente vulgarisatrice, Andrée-Ann vous livre de l’information juste et crédible pour vous aider à comprendre ce qui influence votre poids et vos habitudes alimentaires. Consciente que les femmes et les hommes sont bien différents lorsqu’il est question de poids, elle saura tenir compte de ces particularités pour mieux vous aider à arrêter de vous battre avec le pèse-personne.

«Je peux vous aider à poser un regard critique sur la panoplie d'informations qui circulent sur le Web et dans les médias afin de vous permettre de mieux vous y retrouver!»

Voir son profil

Commentaires   

Grover - 16 Jui. 2017
Love the website-- really user pleasant and lots
to see!

[url=http://dearmindsloreal.com/?option=com_k2 exercice pour maigrir: http://dsttech.com/?document_srl=4310543
Répondre

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir