8 mai 2017

En lisant la première partie de ce billet, vous avez probablement réalisé que plusieurs éléments et attitudes parentales peuvent encourager votre enfant à apprécier une plus grande variété d’aliments.  

Rappelez-vous que la crainte de goûter de nouveaux aliments est une phase normale. C’est 3 enfants sur 4 qui craindront de goûter à certains aliments entre 2 et 10 ans. De plus, cela coïncide bien souvent avec une période où l’enfant souhaite s’affirmer davantage. Bref, une combinaison explosive qui met à l’épreuve la patience de bien des parents!

Dans cette deuxième partie du billet, je vous propose d’autres aspects à explorer afin d’accompagner votre enfant à ouvrir un peu plus ses horizons alimentaires. 

 

Encouragez-vous votre enfant à découvrir les aliments autrement?

Insister ou négocier avec votre enfant pour qu’il goûte un aliment un peu contre son gré peut lui faire vivre une expérience négative avec l’aliment en question. Il existe plusieurs autres façons de permettre à votre enfant de découvrir des aliments autrement qu’en utilisant son sens du goût. Impliquez-le dans la préparation des repas, demandez-lui d’identifier les textures ou les couleurs des aliments, invitez-le à les manipuler sous différentes formes, etc. N’oubliez pas que votre enfant apprend à travers le jeu : lui permettre de jouer avec les aliments peut lui être très bénéfique! À table, certaines balises doivent être mises, mais rien ne vous empêche de créer d’autres occasions pour que votre enfant explore les aliments sans nécessairement avoir à y goûter.

 

Est-ce que l'attitude des autres membres de la famille est favorable?

Les comportements alimentaires des enfants sont aussi forgés par les attitudes de leurs parents, frères, sœurs et autres personnes significatives de leur entourage. En tant que parent, est-ce que vous avez du plaisir à préparer les repas et à manger? Est-ce que vous goûtez les aliments que vous appréciez moins? Est-ce que vous terminez toujours votre assiette, même lorsque vous êtes déjà rassasié en cours de repas? Rappelez-vous que les enfants nous observent et nous imitent, il faut donc être cohérent, donner l’exemple et être un modèle positif.

 

Quelle est l'ambiance aux repas?

Les enfants carburent au plaisir. Si chaque repas est une source de conflits, d’argumentation, de négociation et que peu de plaisir en ressort, votre enfant aura bien sûr moins envie d’y participer. Qu’est-ce qui ferait plaisir à votre enfant lors du repas? Certainement pas de se faire rappeler ses moins bons coups de la journée. Mettre un peu de magie autour des repas peut aider un enfant plus difficile à s’ouvrir à autre chose qu’à ses aliments favoris. 

 

Rappelez-vous qu’en établissant des balises claires et en étant cohérent dans vos actions, votre enfant se sentira sécurisé et sera plus enclin à élargir sa palette de goûts. Mais cela peut prendre du temps! Il faut donc s’armer de patience et se faire accompagner par un professionnel si on en ressent le besoin. 

   

 

Et vous, quelle stratégie comptez-vous essayer
lors de vos prochains repas en famille?

 

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Caroline Trudeau
Caroline Trudeau
Nutritionniste et formatrice pour ÉquiLibre

Ses expériences professionnelles en santé publique ainsi qu'en intervention individuelle et de groupe font de Caroline une professionnelle chevronnée qui vous guidera vers le développement d'une relation saine avec la nourriture. Elle pratique actuellement à la Clinique Rosemont auprès d'adultes et d'enfants ayant des comportements alimentaires difficiles ou problématiques en lien avec le poids ou l'image corporelle. 

Authentique et bienveillante, elle vous aidera à faire confiance aux signaux que votre corps vous envoie et à découvrir le plaisir de manger sans restriction ni culpabilité. Jeune maman persuadée de l'importance que les enfants développent une relation positive avec la nourriture, elle vous proposera des pistes de solution pour que vos repas en famille soient agréables et savoureux. Elle abordera aussi différents sujets en lien avec les comportements alimentaires et la préoccupation excessive à l'égard du poids et de l'apparence.

« Au-delà du contenu de votre assiette, c'est la relation que vous entretenez avec la nourriture qui m'intéresse! Je vous accompagne pour que cette relation soit saine, positive et plaisante. »
www.cliniquerosemont.ca/caroline-trudeau-nutritionniste-dietetiste

Voir son profil

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir