21 mai 2015

Une émotion est une réaction affective (physique et psychologique) face à un événement, une personne ou une sensation interne. Nous vivons tous des émotions (positives et négatives), mais cela ne veut pas dire que nous les gérons de la même manière. Certaines personnes « mangent leurs émotions » dans le but de les neutraliser. Afin de mieux comprendre les liens qui existent entre votre alimentation et vos émotions, il faut prendre le temps de vous observer, de comprendre les mécanismes derrière ce comportement et d’identifier vos déclencheurs. 

Il est alors plus facile de remplacer le fait de « manger ses émotions » par d’autres stratégies de gestion plus saines de vos émotions. Je vous propose de vous poser ces trois questions :

 

Quelle est ma relation avec la nourriture?

D’une certaine manière, il est normal que votre alimentation soit liée à vos émotions. Lors de rencontres sociales ou d’évènements heureux, les aliments font partie des moyens que nous avons de célébrer et nous rassembler. Un rapport malsain se créé entre l’alimentation et les émotions lorsque manger devient une stratégie de gestion des émotions et lorsque vous venez à avoir besoin de manger à certains moments afin de vous sentir mieux. Prendre conscience que vous utilisez certains aliments pour gérer vos émotions est une première étape essentielle dans le but de changer cette habitude.

 

Dans quelles situations cela m'arrive-t-il?

Une deuxième étape importante consiste à s’auto-observer (à l’aide d’un journal alimentaire par exemple) et faire des liens entre les émotions que vous ressentez et ce que vous mangez. Votre mère vous réconfortait avec du chocolat lorsque vous étiez triste et vous avez maintenu cette habitude? Vous avez réalisé que lorsque vous mangez beaucoup cela vous engourdi et vous permet d’éviter de ressentir des émotions difficiles? Prenez le temps d’identifier à quels moments et pour quelles raisons vous mangez vos émotions : pour vous engourdir, vous apaiser, vous réconforter, vous récompenser, vous désennuyer, etc.

 

Comment puis-je gérer mes émotions autrement?

Une fois que vous comprenez davantage les liens qui existent entre votre alimentation et vos émotions, vous devez tenter de mettre en place de nouvelles stratégies de gestion des émotions. Les émotions ne doivent pas être refoulées mais ressenties et vécues. Les émotions suivent le même principe qu’une vague : quelque soit leur intensité, elles redescendent toujours. Prenez le temps de ressentir vos émotions, de les identifier et de les tolérer. Même si votre réflexe initial est d’avoir immédiatement recours aux aliments, attendez que la vague passe et essayez plutôt d’avoir recours à de nouvelles façons de vous sentir mieux, tel que parler à un proche de ce que vous vivez, écrire ce que vous ressentez ou faire une activité que vous aimez et qui vous fait du bien.

  

Pensez-vous faire partie de ceux qui mangent leurs émotions?
Si oui, quels sont vos déclencheurs et quelles pourraient être d'autres stratégies de gestion de vos émotions?

 

Références : 

Ogden, Jane. (2010) » The Psychology of Eating. Wiley-Blackwell : United Kingdom.

Striegel-Moore, Ruth.H. (1993). Etiology of Binge Eating : A Developmental Perspective. In Binge Eating : Nature, Assessment and Treatment, Guilford Press : New York.

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Dre Stéphanie Léonard
Dre Stéphanie Léonard
Psychologue

Sa solide formation scientifique en psychologie et son riche parcours professionnel dans le domaine des troubles de l’alimentation font de Stéphanie une experte qui vous guidera vers le développement d’une bonne estime de soi et d’une relation saine avec votre corps.

Excellente vulgarisatrice, Stéphanie vous aidera à mieux comprendre comment la préoccupation à l’égard du poids peut affecter la confiance en soi et la qualité de vie au quotidien. À l’écoute de votre réalité, elle vous proposera des pistes de solutions pour améliorer la perception que vous avez de votre corps et apprendre à le traiter avec bienveillance. Consciente qu’il est parfois difficile d’être bien dans sa peau,  elle vous invitera à échanger au sujet de votre bien-être et de la satisfaction de vos besoins dans le but de trouver votre équilibre.

«Que diriez-vous si l'on tentait d'être bien dans notre peau? Si on se permettait d'accorder moins d'importance à notre apparence et un peu plus à qui l'on est vraiment comme personne...Je vous lance le défi!»

 

Voir son profil