25 avril 2016

Lorsqu’on se compare aux autres, avez-vous remarqué qu’on réussit toujours à trouver une personne plus belle, plus forte ou plus efficace que nous? Il devient alors difficile d’être en paix avec soi-même sans se dévaloriser et se décourager. Malheureusement, il est généralement impossible d’arrêter de se comparer, c’est pourquoi il faut apprendre à reconnaître ce qui nous différencie des autres sans nuire à notre estime personnelle.

 

Ce qui nous pousse à nous comparer

Vous avez peut-être l’impression que le fait de vous comparer aux autres est tout simplement plus fort que vous… Vous avez totalement raison! Se comparer aux autres est un comportement humain normal. Nous avons tous tendance, de façon innée, à nous comparer aux autres dans le but de réduire nos insécurités et d'apprendre à nous définir en tant que personne. Trois besoins motivent habituellement ce comportement : le besoin de s’évaluer, de se démarquer et de rehausser son estime de soi.

 

Quand se comparer rime avec se dénigrer

La réalité est que, selon nos insécurités, nous faisons des comparaisons qui peuvent nous jouer des tours. C’est ce qui fait que nous nous comparons plus fréquemment aux personnes qui possèdent une caractéristique que nous n’avons pas et que nous désirons acquérir. Si, par exemple, je suis inconfortable avec ma grande taille, je risque de me comparer davantage aux personnes plus petites que moi et moins à celles qui me ressemblent ou qui sont plus grandes que moi. Avec le temps, ce type de comparaison peut entraîner un sentiment de honte ou d’envie et affecter négativement notre estime de soi. 

  

Comment arriver à moins se comparer? 

La première étape est de prendre conscience des moments où vous vous comparez. La deuxième étape consiste à réaliser que se comparer aux autres contribue négativement à votre estime de soi et alors, de vous engager à cesser de le faire. La troisième étape est de changer les « j’aimerais lui ressembler» et les « elle est meilleure que moi» par un discours intérieur plus positif tel que « il y aura toujours une personne avec un petit quelque chose que j’envie, mais cela ne change en rien ma valeur ». Finalement, pour chaque occasion où la comparaison peut être tentante, faites l’effort d’identifier un aspect positif et unique de vous-même.

Le fait de se comparer est inévitable. Il nous appartient toutefois de décider ce que nous ferons des résultats de nos comparaisons. Ma suggestion? Troquer le dénigrement et la dévalorisation par un exercice de mise en valeur de nos forces et de notre unicité.

 

Et vous, comment vous sentez-vous
lorsque vous vous comparez aux autres?

 

Référence :

Cash, Thomas F. (2008). The Body Image Worbook. Second Edition. Nwe Harbinger Publications : Oakland, CA.


À PROPOS DE L'AUTEUR

Dre Stéphanie Léonard
Dre Stéphanie Léonard
Psychologue

Sa solide formation scientifique en psychologie et son riche parcours professionnel dans le domaine des troubles de l’alimentation font de Stéphanie une experte qui vous guidera vers le développement d’une bonne estime de soi et d’une relation saine avec votre corps.

Excellente vulgarisatrice, Stéphanie vous aidera à mieux comprendre comment la préoccupation à l’égard du poids peut affecter la confiance en soi et la qualité de vie au quotidien. À l’écoute de votre réalité, elle vous proposera des pistes de solutions pour améliorer la perception que vous avez de votre corps et apprendre à le traiter avec bienveillance. Consciente qu’il est parfois difficile d’être bien dans sa peau,  elle vous invitera à échanger au sujet de votre bien-être et de la satisfaction de vos besoins dans le but de trouver votre équilibre.

«Que diriez-vous si l'on tentait d'être bien dans notre peau? Si on se permettait d'accorder moins d'importance à notre apparence et un peu plus à qui l'on est vraiment comme personne...Je vous lance le défi!»

 

Voir son profil

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir