21 juin 2016

Ça y est, vous avez décidé d’entreprendre une démarche pour tourner définitivement le dos aux régimes et reprendre contact avec vos signaux de faim et de satiété. Vous en parlez à votre conjoint, mais lui ne voit pas les choses de la même façon que vous. Selon lui, c’est en coupant tous les « mauvais » aliments de votre alimentation et en vous inscrivant au gym que vous arriverez enfin à gérer sainement votre poids.

Vous n’êtes pas seule à vivre cette déception. Bien des femmes que je rencontre dans mon bureau ont compris que les régimes ne font qu’empirer leur situation. Elles veulent changer leur façon de voir et de faire les choses, et ce, de manière durable. Toutefois, cette idée d’abandonner les diètes restrictives ne fait pas encore l’unanimité, ce qui peut faire en sorte que plusieurs personnes soient sceptiques face à votre démarche.

Plusieurs femmes me disent être déçues de la réaction de leur conjoint ou de leurs proches et se sentir seules dans leur réflexion et leur démarche de changement de mode de vie. Comment réagir afin de ne pas vous décourager et abandonner votre projet?

 

1) Reconnaissez vos émotions

La première étape est de reconnaître ce que la réaction de votre conjoint vous fait vivre comme émotions. Essayez d’identifier les émotions qui montent en vous et accueillez-les sans les juger. Donnez-vous le droit d’être déçue, triste ou même fâchée. Le fait de reconnaître vos émotions vous aidera à ne pas vous laisser envahir par celles-ci. Et si vous vous sentez à l’aise, faites-en part à votre conjoint le plus calmement possible.

 

2) Tentez de comprendre la réaction de votre conjoint

Puis, demandez-vous ce que la réaction de votre conjoint peut vouloir dire. La plupart des conjoints qui réagissent négativement ou avec suspicion le font plus souvent par maladresse que par méchanceté. Cette maladresse peut venir du fait qu’il ne comprend pas bien la démarche dans laquelle vous vous engagez.

Cette maladresse peut aussi provenir de la crainte que vous vous fassiez mal encore une fois. Si vous avez expérimenté plusieurs régimes et que votre conjoint vous a vu découragée, déçue, voire anéantie, il peut craindre de revivre la même situation difficile.

Enfin, cette maladresse peut aussi provenir d’une peur du changement. Un couple ou une famille est un système en constantes interrelations. Si un élément du système change, il force les autres à se réajuster, ce qui peut faire peur à certaines personnes, qui ont alors besoin d’être rassurées.

 

3) Rassurez votre conjoint et vos proches 

Tentez de rassurer votre conjoint du mieux que vous pouvez en lui expliquant ce qui vous a amenée à prendre cette décision, à faire ce virage. Arrivez bien documentée : sur les effets des régimes sur le poids, sur les déterminants du poids, sur le cycle de la privation ou l’effet yoyo. Mais ne vous acharnez pas non plus. Si sa résistance est grande, laissez-le réfléchir de son côté. Il nuancera peut-être sa position lorsqu’il verra les changements sur votre humeur, sur votre bien-être général et sur votre énergie.

 

4) Recentrez-vous sur vos besoins

Une fois que vous aurez rassuré vos proches du mieux que vous aurez pu, recentrez-vous sur vous, vos besoins et votre projet. Rappelez-vous pourquoi vous avez choisi cette approche, dans quel contexte et après quelles expériences de vie, et comment cette décision fait-elle du sens à ce moment de votre vie.

Et gardez en tête que vous n’avez pas le mandat de changer les mentalités ou de les convertir à votre nouvelle approche, à moins que vous n’ayez la fibre militante. Vous avez pris un engagement envers vous seulement, que vous ayez ou non le soutien de vos proches.

 

Et vous, comment pourriez-vous faire
pour obtenir le soutien de vos proches?

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Judith Petitpas
Judith Petitpas
Travailleuse sociale et formatrice pour ÉquiLibre

Sa proximité avec les gens en tant que travailleuse sociale spécialisée en difficultés alimentaires et sa formation en anthropologie font de Judith une experte qui vous guidera vers un bien-être personnel et social. 

Concrète et passionnée, Judith a développé au fil des années une foule de trucs pour se sentir bien au quotidien, en harmonie avec son corps et sa tête. Sans détour, elle mettra à profit sa solide expérience en relation d'aide et ses réflexions sur notre société pour vous permettre de cheminer vers la bienveillance envers soi et envers son corps. Consciente qu'il est parfois difficile de changer ses habitudes et de modifier ses croyances, elle vous encougera à développer votre pensée critique et à prendre une distance confortable avec certaines idées préconçues afin de trouver votre propre équilibre.

« Le premier effort à faire pour se réconcilier avec soi est de cultiver la compassion envers soi. À partir de ce moment, le coeur peut s'ouvrir, recevoir la chaleur dont il a besoin, et se réparer petit à petit. »| www.judithpetitpas.net |

Voir son profil

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir