16 novembre 2016

Nous sommes plusieurs à naviguer sur Facebook, Instagram et Snapchat. Au départ, ces médias sociaux ont vu le jour afin de favoriser les contacts sociaux et la communication. Toutefois, nous réalisons maintenant que l’utilisation des médias sociaux peut avoir des effets néfastes, notamment sur l'image corporelle de ses utilisateurs. En effet, ces plateformes nous incitent à nous comparer aux autres et à accorder une trop grande importance à notre apparence, ce qui peut influencer négativement la perception que nous avons de nous-mêmes.  

 

Les effets néfastes des médias sociaux

Saviez-vous que, plus une personne utilise les médias sociaux, plus elle accorde de l’importance à son apparence? Cela l’amène à se comparer davantage et à se juger plus négativement. De plus, les médias sociaux permettent à de purs inconnus de nous juger sans censure. Il n’est donc pas surprenant que l’utilisation des médias sociaux soit associée à une plus grande insatisfaction corporelle. Chez les personnes plus vulnérables déjà aux prises avec des insécurités face à leur apparence, l’utilisation des médias sociaux est même associée à un plus grand risque de développer un trouble alimentaire.

 

Le piège des médias sociaux

Je ne vous apprends rien en vous disant que certaines images que nous voyons sur les médias sociaux sont manipulées et truquées. Pourquoi cela devient-il un piège? Parce que, même si nous sommes conscients que ces images de beauté sont irréalistes et inatteignables, elles nous incitent quand même à nous comparer à ce que nous voyons. De la même manière, les médias sociaux permettent à l’industrie de l’amaigrissement et aux individus de véhiculer librement des fausses croyances et des messages erronés à l’égard du poids : des régimes miracles, des plans d’entraînement dangereux et la vente de produits visant à modifier notre apparence. Il peut alors être difficile de faire la distinction entre le vrai et le faux. Assurez-vous que ces conseils soient fournis par des personnes qualifiées membres d’un ordre professionnel (psychologue, diététiste, etc.).

  

Protéger son image corporelle

Mon but ici n’est pas de démoniser les médias sociaux! Je veux plutôt vous inviter à la prudence et à la réflexion. Questionnez-vous sur ce que vous ressentez lorsque vous naviguez sur les médias sociaux… Vous sentez-vous moins confiant, inadéquat, ou inconfortable? Qu’avez-vous l’impression d’aller chercher sur les médias sociaux? De la rassurance, de l’approbation ou des « likes » pour booster votre confiance en vous? Si vous répondez par oui à l’une de ces questions, je vous encourage à limiter votre utilisation des médias sociaux, à remettre en question ce que vous voyez, et surtout, à prendre position lorsqu’une image ou un message vous semble malsain.

Les médias sociaux peuvent aussi devenir un moyen de véhiculer des messages et des images qui font la promotion d’une image corporelle saine, forte et diversifiée! 

 

Avez-vous récemment aperçu ou lu, via les médias sociaux, 
des messages positifs qui vous ont fait du bien?
Si oui, partagez-les!

 

Références :

Holland, G. et Tiggermann, M. (2016). A systematic review of the impact of the use of social networking sites on body image and distorted eating outcomes. Body Image, 17, 100-110.

Mabe, A.G., Forney, K.J. et Keel, P.K. (2014). Do you « like » my photo ? Facebook use maintains earing disorder risk, International Journal of Eating Disorders, 47 :5, 199-2016.


À PROPOS DE L'AUTEUR

Dre Stéphanie Léonard
Dre Stéphanie Léonard
Psychologue

Sa solide formation scientifique en psychologie et son riche parcours professionnel dans le domaine des troubles de l’alimentation font de Stéphanie une experte qui vous guidera vers le développement d’une bonne estime de soi et d’une relation saine avec votre corps.

Excellente vulgarisatrice, Stéphanie vous aidera à mieux comprendre comment la préoccupation à l’égard du poids peut affecter la confiance en soi et la qualité de vie au quotidien. À l’écoute de votre réalité, elle vous proposera des pistes de solutions pour améliorer la perception que vous avez de votre corps et apprendre à le traiter avec bienveillance. Consciente qu’il est parfois difficile d’être bien dans sa peau,  elle vous invitera à échanger au sujet de votre bien-être et de la satisfaction de vos besoins dans le but de trouver votre équilibre.

«Que diriez-vous si l'on tentait d'être bien dans notre peau? Si on se permettait d'accorder moins d'importance à notre apparence et un peu plus à qui l'on est vraiment comme personne...Je vous lance le défi!»

 

Voir son profil

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir