20 avril 2018

La belle petite merveille qui grandissait dans votre ventre est enfin sortie! Vous vous remettez de l’accouchement, vous rencontrez cette binette qui vous fait vivre tant d’émotions. Votre corps cicatrise, désenfle. Vous n’êtes plus enceinte, mais vous n’avez pas votre corps d’avant non plus. Chaque expérience de la maternité est différente, mais une chose est certaine, votre corps a changé. Si certaines femmes vont apprécier leur nouveau corps de mère, la majorité des femmes vont se questionner sur leur nouvelle identité corporelle avec une intensité variable.

Les premiers mois après l’accouchement sont souvent consacrés au nouveau-né. Les préoccupations envers son corps à ce moment sont plutôt de l’ordre de l’adaptation. À mesure que l’enfant grandit, la pression de retrouver son poids d’avant la grossesse se fait de plus en plus sentir. On se fait dire de se donner un an avant de retrouver sa silhouette d’avant, qu’allaiter favorisera la perte de poids, que de reprendre l’activité physique rapidement aidera également... Si ces conseils sont souvent sages, il n’en demeure pas moins que le corps de la nouvelle maman fait souvent bien ce qu’il veut. Et c’est normal. Des fois, c’est le poids qui stagne, d’autres fois, les bobos qui ressortent. À travers l’expérience de la maternité, comment aimer son corps après un accouchement?

 

1) La règle d'or : respecter son corps

Cela peut paraitre anodin, mais choisir consciemment de respecter son corps n’est pas toujours facile. La fatigue, le stress et la nouveauté souvent associés à la maternité sont tous des éléments qui peuvent influencer notre discours et notre expérience corporelle. Soyez donc attentive à vos paroles, qu’elles soient restées dans votre tête ou que vous les ayez dites tout haut. Chaque fois que vous vous entendez être sévère ou dénigrante à votre égard, ramenez-vous à votre petite merveille. Votre corps, même s’il n’est pas tout à fait ce que vous aimeriez qu’il soit en ce moment, vous a permis de façonner ce petit être divin. Et il vous permet maintenant de le cajoler, de l’embrasser et de jouer avec lui. Cela en soi justifie que votre corps soit célébré.

 

2) La règle d'argent : le chouchouter

Vous prenez soin de votre bébé. Vous le lavez, le caressez, le nourrissez. Vous l’emmaillotez pour qu’il soit bien au chaud. Vous le crémez pour que sa peau soit douce. Alors faites la même chose avec votre corps. Durant neuf mois, il a été sollicité, il a travaillé d’arrachepied pour concevoir ce petit être, il a été parfaitement dédié. Il peut maintenant souffler un peu, prendre le temps dont il a besoin pour se remettre, sans pression, sans critique.

 

3) La règle de bronze : l'accueillir

Votre corps sera changé par la maternité. C’est certain. Même si vous retrouvez une silhouette qui ressemble à celle que vous aviez avant la grossesse, des choses auront changé, la peau sera moins lisse, la région périnéale moins tendue, le nombril moins serré, les seins plus tombants… Préparez-vous psychologiquement à ces changements. Accueillez-les avec la maturité que vous confère la maternité. Laissez votre corps décider des marques qu’il conservera de cette expérience. Ce sont des souvenirs de cette période significative de votre vie.

Enfin, reprenez vos activités favorites graduellement. Cela vous aidera à retrouver une expérience corporelle plaisante. 

 

Et pour commencer, quelle activité vous a manqué
durant votre grossesse?

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Judith Petitpas
Judith Petitpas
Travailleuse sociale et formatrice pour ÉquiLibre

Sa proximité avec les gens en tant que travailleuse sociale spécialisée en difficultés alimentaires et sa formation en anthropologie font de Judith une experte qui vous guidera vers un bien-être personnel et social. 

Concrète et passionnée, Judith a développé au fil des années une foule de trucs pour se sentir bien au quotidien, en harmonie avec son corps et sa tête. Sans détour, elle mettra à profit sa solide expérience en relation d'aide et ses réflexions sur notre société pour vous permettre de cheminer vers la bienveillance envers soi et envers son corps. Consciente qu'il est parfois difficile de changer ses habitudes et de modifier ses croyances, elle vous encougera à développer votre pensée critique et à prendre une distance confortable avec certaines idées préconçues afin de trouver votre propre équilibre.

« Le premier effort à faire pour se réconcilier avec soi est de cultiver la compassion envers soi. À partir de ce moment, le coeur peut s'ouvrir, recevoir la chaleur dont il a besoin, et se réparer petit à petit. »| www.judithpetitpas.net |

Voir son profil