22 janvier 2014
Vous songez à arrêter de fumer ou avez pris la décision d’arrêter de fumer? Félicitations! En plus de prolonger votre qualité de vie et de réduire vos risques de maladies cardiovasculaires, vous profiterez d’une meilleure capacité à détecter les multiples saveurs des aliments. Toutefois, vous avez peur de prendre du poids si vous cessez de fumer et cette idée vous fait hésiter à passer à l’action?
 
Vous n’êtes pas seul à avoir peur de prendre quelques kilos en arrêtant de fumer, puisque cette idée décourage 50% des femmes et 25% des hommes. Pas étonnant que cette idée soit présente dans vos esprits, lorsque l’on sait qu’elle a entre autres été propagée dès les années 30 par l’industrie du tabac elle-même. Voyez comment à cette époque on utilisait le poids comme argument pour inciter à fumer :

 

fumer image pub2

 

Quel est le véritable effet de la cigarette sur le poids?

Sachez qu’une personne sur quatre ne prend pas de poids en arrêtant de fumer. Et lorsqu’il y a un gain de poids, celui-ci tourne autour de 4 à 5 kg (8 à 11 lb) au bout d’un an. Ce gain de poids s’explique principalement par l’impact de la cigarette sur le métabolisme.
 
La nicotine contenue dans la cigarette augmente légèrement le métabolisme de votre corps, c’est-à-dire que celui-ci dépense un peu plus de calories par jour. La cigarette diminue aussi la sensation de faim et atténue les plaisirs gustatifs.
 
Après avoir cessé de fumer, il est possible que vous trouviez du réconfort dans la nourriture. La sensation de faim se manifestera plus souvent et vous trouverez que les aliments ont meilleur goût. Il vous sera peut-être plus difficile d’être à l’écoute de votre corps et de reconnaître le moment où vous n’avez plus faim. Manger peut aussi remplacer le geste de fumer : certaines personnes pourraient trouver dans la nourriture une forme de réconfort ou y voir une nouvelle façon de gérer leur stress. 
 

Retrouver son poids d’équilibre en adoptant de saines habitudes de vie

Le risque de prendre du poids est bel et bien présent lorsqu’on arrête de fumer. Par contre, il est possible de limiter la prise de poids en prenant conscience de notre relation à la nourriture et en adoptant de saines habitudes de vie. Voici quelques trucs pour maintenir le cap sur votre objectif d’arrêter de fumer:

  • Soyez attentif à vos « nouveaux » signaux de faim et de satiété : réapprenez à faire confiance à votre corps et à manger lorsque vous en ressentez le besoin;

  • Adoptez une alimentation variée et équilibrée et prenez plaisir à savourer les aliments;

  • Prenez soin de votre corps : reposez-vous, détendez-vous, gâtez-vous;

  • Bougez pour le plaisir en trouvant l’activité physique qui vous fait du bien. Pour vous aider, lisez le billet de blogue Comment trouver la bonne activité pour soi;

  • Essayez de trouver d’autres moyens que la nourriture pour gérer vos émotions et votre stress. Si ces comportements persistent à long terme et que vous désirez obtenir de l'aide afin de retrouver une relation saine avec la nourriture, je vous conseille de consulter un professionnel de la santé qualifié.

 

La santé avant tout

Rappelez-vous que vous ne prendrez pas automatiquement de poids si vous arrêtez de fumer. Même si vous prenez quelques kilos, les bénéfices pour votre santé dépasseront largement les inconvénients liés à une prise de poids! Vous augmenterez votre qualité de vie et réduirez votre risque de souffrir de maladies cardiovasculaires et de plusieurs cancers. Je vous encourage fortement à maintenir le cap sur votre objectif d’arrêter de fumer et à vous faire accompagner dans votre démarche en visitant le site http://www.jarrete.qc.ca/.
 
 
 

Au Québec, on compte 1,6 million de fumeurs, ce qui représente près du quart de la population. Le tabac cause le tiers de tous les décès par maladies cardiovasculaires, la majorité des cas d’emphysème et plus de 85% des cancers du poumon. L’usage du tabac diminue l’espérance de vie de 10 ans.

Pour plus d’informations sur la problématique et pour vous aider à vous libérer du tabac, visitez le site web de la Semaine pour un Québec sans tabac 2014 :

http://mondesansfumee.ca/

 

Références :

Clark MM., et al., The prevalence of weight concerns in a smoking abstinence clinical trial. Addict Behav. 2006 Jul;31(7):1144-52.

Cooper TV,. et al., General and smoking cessation related weight concerns in veterans. Addict Behav. 2006 Apr;31(4):722-5.

Hofstetter A., et al., Increased 24-hour energy expenditure in cigarette smokers. N Engl J Med. 1986 Jan 9;314(2):79-82.

Nadine Bonneville, L’intervention nutritionnelle auprès des fumeurs, Nutrition – Science en evolution, Revue de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec, vol 10., numéro 1, printemps 2012.

Publicités de Lucky : http://www.cnct.fr/impact-sur-la-sante-72/des-risques-specifiques-pour-les-femmes-1-23.html et http://instalove.wordpress.com/2012/11/11/choose-how-you-lose/

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Maryse Lefebvre
Maryse Lefebvre
Nutritionniste chez ÉquiLibre

Ses expériences cliniques et en animation d’ateliers auprès du grand public font de Maryse une experte qui saura vous accompagner vers l’adoption de saines habitudes de vie en tenant compte de votre réalité quotidienne. 

Créative et attentionnée, elle vous aidera à identifier les obstacles qui vous freinent dans l’atteinte d’un mode de vie équilibré et vous proposera des pistes de solutions adaptées à votre contexte de vie. Convaincue que l’adoption de saines habitudes de vie passe inévitablement par le plaisir, elle vous guidera vers une alimentation qui respecte vos besoins et vos envies.

«Je crois que l'adoption de saines habitudes de vie est possible lorsque notre environnement et notre entourage favorisent aussi un mode de vie équilibré!»

Voir son profil

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir