8 décembre 2015

Tel que promis dans mon billet de blogue, voici les témoignages intégraux de ces quatre femmes inspirantes qui se sont confiées à moi afin de vous motiver à adopter un mode de vie sain et actif. 

 

 Sylvie, dans la cinquantaine et mère d'une jeune adulte :

 « Mes inquiétudes sont généralement de rester à l'écart, que personne ne me parle, que je ne sois pas suffisamment bonne ou que je sois incapable de faire certaines choses (par exemple au taekwondo). C'est ce que je ressens fréquemment. Toutefois, je n’ai pas l'inquiétude d'abandonner, car ce n'est jamais une option pour moi! Pourquoi je continue? Car, lorsque j’arrête l’entraînement, c’est mon mental qui est affecté. Le sport est, selon moi, le meilleur antidépresseur : on se trouve bonne, on se trouve belle et on se sent bien mieux, même si on n’est pas parfaite. On ressent un sentiment de réussite à chaque fois et ça fait tellement du bien au moral! Il y a aussi le sentiment d'appartenance à un groupe : quand ça fait un petit bout qu’on s’entraîne, on n'est plus seule et on a du fun. Et aussi le prof, surtout quand il a l'air d'avoir autant de plaisir que nous, c'est très, très motivant. Et un petit commentaire pour toi Audrey : des fois je me demande comment ça se fait que tu ne me tape pas encore sur les nerfs à t'entendre crier après 5 ans... Ben non, pas pantoute! Ton énergie et ta bonne humeur sont hautement contagieuses. »

 

Isabelle V., dans la quarantaine :

« Quand j’ai commencé le cours de Cardio-intervalles, je revenais d’un an d’arrêt quasi complet dû à la rupture de mon tendon d’Achille. C’était aussi l’année de mon déménagement : je ne connaissais personne dans ma nouvelle ville! J’avais peur de ne pas être capable de suivre, de me blesser à nouveau et de ne plus jamais être comme avant. Le cours m’a redonné confiance en mes moyens. J’ai réalisé que je pouvais faire le cours à mon rythme, selon mon niveau, et j’ai progressé rapidement en gagnant de la force et du cardio. Je suis d’ailleurs en meilleure forme que jamais! Je persiste certainement à cause des bienfaits de l’activité sur mon corps et dans mon esprit, mais aussi parce que l’énergie du groupe me motive à aller plus loin. C’est une bonne façon d’évacuer le stress et de rester constante dans ma pratique, car je me sens engagée. Le groupe me permet de continuer d’apprendre à respecter mes limites, puisque les gens sont tous de différents âges, hommes et femmes. Et je terminerais en disant que le professeur fait aussi une grande différence en nous apportant toujours de nouveaux défis et de nouvelles connaissances! »

 

Lysanne, dans la quarantaine et mère de deux préadolescents :

« Personnellement, j’avais peu de craintes en m’inscrivant au cours de Cardio-intervalles car ça faisait des années que je faisais de l’aéroboxe, de l’aérobie et du yoga. J’avais le goût de changement, alors j’ai plongé! En fait, quand j’ai le goût de faire quelque chose, je fonce.  Aussi, ma copine d’entraînement (Isabelle D.) me suivait dans cette nouvelle aventure : à deux, c’est toujours mieux! On se motive lorsque l’une ou l’autre est moins en forme. Je continue de venir à toutes les semaines à cause des bienfaits sur le corps, mais surtout pour tout ce que ça m’apporte au niveau du mental. Étant anxieuse de nature, l’exercice physique a un effet libérateur et relaxant sur moi. Aussi, il me donne de l’énergie et m’aide à mieux dormir. Depuis plusieurs années, l’exercice physique fait partie de ma vie. Je m’entraîne de 3 à 4 fois par semaine parce que ça me fait du bien. »

 

Isabelle D. fait un témoignage qui m'a beaucoup touché :

« Lorsque j'ai commencé à suivre ton cours, je n'avais pas de crainte ou d'appréhension puisque j'avais suivi un autre cours de groupe de type aéroboxe pendant trois ans. Donc, je savais que je serais capable de suivre.  Par contre, lors des premiers cours de Cardio-intervalles, je trouvais ça très différent et plus difficile que mon cours précédent et je me demandais si je réussirais à prendre le dessus.  En plus, j'étais en traitement de radiothérapie suite à un cancer du sein opéré dans l'été, alors je devais m'écouter et ne pas trop pousser. Comme tu l'avais prédit, après quelques semaines, j’ai pris le rythme et ça s'est très bien passé. Pourquoi je persévère? Parce que je ne peux plus m'en passer!  Je n'ai jamais de bonnes raisons de ne pas aller au cours, sauf peut-être un conflit d'horaire.  Même si je suis fatiguée ou que je ne me sens pas bien, j'y vais car je sais qu'après je me sentirai tellement mieux. D’ailleurs, c'est toujours le cas.  Pour moi ce n'est pas de la persévérance, c'est un besoin! Les exercices que tu nous fais faire sont toujours difficiles même après deux ans et c'est ce qui fait que je continue, car je travaille toujours fort et je suis fière de moi après le cours. Voilà, j'espère que ça aidera d’autres femmes. »

 

Les 4 femmes 4final

 

Alors, chères lectrices, je vous retourne la question : quelles sont vos craintes ou contraintes par rapport à la pratique de l'activité physique et pourquoi persévérez-vous à être active?

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Audrey Caplette Charette
Audrey Caplette Charette
Spécialiste en activité physique

Son vécu professionnel en tant qu'enseignante en éducation physique et à la santé au collégial, instructrice de cours de groupe, conférencière, et son implication dans divers projets liés à l'activité physique chez les femmes font d'Audrey une experte qui vous aidera à bouger plus et de façon saine.

Détentrice d'une maîtrise en kinanthropologie et grande passionnée, elle poursuit sa formation universitaire au doctorat en éducation où elle s'intéresse à la pratique de l'activité physique chez les filles, plus spécifiquement à leur sentiment d'efficacité personnelle. Consciente qu'il n'est pas toujours facile d'adopter un mode de vie sain et actif, Audrey vous donnera des trucs pour vous encourager à bouger pour être en forme et en santé, toujours avec plaisir.

« On veut être actif, en forme et en santé, mais sans excès et sans devenir obsessif! Quand on ne sait plus s'arrêter, qu'on s'entraîne de façon compulsive ou au contraire qu'on est sédentaire et démotivé, il est important de retrouver l'équilibre! L'important est de s'aimer plus avant de pouvoir bouger sainement et par plaisir. » | www.formelle.ca |

Voir son profil

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir