26 juin 2014

Question : « Depuis 3 mois, j’ai amélioré mes habitudes de vie. Je fais 30 minutes de marche par jour et de la natation 3 fois par semaine. J'ai maintenant une alimentation beaucoup plus équilibrée et je mange plus de légumes. Je me sens beaucoup mieux dans mon corps, mon sommeil s'est amélioré et je suis de bien meilleure humeur. Mon questionnement est à propos de mon poids: malgré tous ces changements, je ne maigris pas. Que se passe-t-il? »

 

Dans la première partie de ce billet de blogue, ma collègue Maryse Lefebvre, nutritionniste, nous explique qu’il peut être difficile de perdre du poids, particulièrement pour une personne qui est à son poids d’équilibre. Par ailleurs, on entend souvent dire que de manger plus équilibré et de bouger plus fait automatiquement perdre du poids. Or ça ne semble pas toujours être le cas. Voyons ici pourquoi. 

 

Aucun aliment ne fait prendre du poids

Peu importe leur valeur nutritive, tous les aliments apportent de l’énergie (des calories) : l’huile d’olive extra-vierge, le chocolat noir, le poisson tout comme le gâteau ou les frites. Mathématiquement, lorsque l’on parle de poids, aucun aliment en particulier n’a le pouvoir de faire engraisser. Difficile à croire n’est-ce pas? Consommer 300 calories de craquelins multigrains ou 300 calories de croustilles, c’est du pareil au même dans la balance énergétique.

 

Ce qui fait prendre du poids, c'est de consommer plus d'énergie que notre corps n'en dépense et ce, peu importe de quels aliments provient cette énergie.

 

Cela dit, avoir une alimentation saine et équilibrée procure une foule d’avantages! Consommer une variété d’aliments nutritifs provenant de différents groupes alimentaires nous procure de l’énergie, des fibres, des vitamines et des minéraux, etc. Cela est également utile pour prévenir certaines maladies, nous rassasier et nous soutenir davantage. Et que dire du plaisir de manger une assiette remplie de couleur et de découvrir de nouvelles saveurs! Ainsi, une saine alimentation, c’est bon pour la santé et pour le moral. Mais pour le poids, c’est une autre histoire. Une personne peut avoir une saine alimentation et avoir un surplus de poids, alors qu’une autre peut avoir une alimentation moins équilibrée et être mince. 

 

Qu'a-t-on vraiment envie de manger?

Dans une alimentation équilibrée, la plus grande place devrait être accordée aux aliments nutritifs. Tous les autres aliments ont eux aussi leur place, mais de manière plus occasionnelle. Le fait de se priver constamment d’aliments que l’on pense « engraissants » ou « mauvais pour la santé » ne fait qu’augmenter notre attirance pour ces derniers. Ce comportement peut nous mener à consommer ces aliments de façon excessive, tel qu’illustré dans la figure ci-dessous.

 

schéma1

 

Voici trois conseils pour éviter ce cercle vicieux :

  • Demandez-vous régulièrement ce que vous avez réellement envie de manger et tentez de répondre à vos envies.   

  • Prenez davantage le temps de déguster : déposez vos ustensiles durant le repas et concentrez-vous sur ce que vous appréciez des aliments que vous mangez.

  • Soyez le plus souvent possible à l’écoute des signaux de faim et de satiété, afin de respecter vos besoins énergétiques. 

 

Et l'activité physique? 

Nous avons souvent tendance à associer le fait de bouger plus à la perte de poids. Notre experte Jasmine Trudel, kinésiologue, l’explique bien dans son billet Bouger plus fait-il maigrir?. La dépense d’énergie réalisée lors d’une activité physique dépend de plusieurs facteurs, dont certains sont hors de notre contrôle. Ainsi, tout comme manger sainement, bouger plus n’est pas nécessairement synonyme de perte de poids. Rappelez-vous : mieux vaut améliorer nos habitudes de vie dans le but de se sentir bien et d’avoir du plaisir plutôt que dans le but de perdre du poids. C’est tellement plus agréable et durable!  

 

Qu'en pensez-vous? 

 

Vous vous posez des questions sur votre poids et vos habitudes de vie? N'hésitez-pas à solliciter l'aide d'un professionnel de la santé formé à l'approche d'ÉquiLibre en saine gestion du poids qui saura prendre en considération tous les facteurs pouvant influencer votre poids. À cet effet, consultez le www.equilibre.ca/repertoire.

 

Référence : Polivy, J., & Herman, C. P. (1985). Dieting and binging. A causal analysis. Am Psychol, 40(2), 193–201.

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Caroline Trudeau
Caroline Trudeau
Nutritionniste et formatrice pour ÉquiLibre

Ses expériences professionnelles en santé publique ainsi qu'en intervention individuelle et de groupe font de Caroline une professionnelle chevronnée qui vous guidera vers le développement d'une relation saine avec la nourriture. Elle pratique actuellement à la Clinique Rosemont auprès d'adultes et d'enfants ayant des comportements alimentaires difficiles ou problématiques en lien avec le poids ou l'image corporelle. 

Authentique et bienveillante, elle vous aidera à faire confiance aux signaux que votre corps vous envoie et à découvrir le plaisir de manger sans restriction ni culpabilité. Jeune maman persuadée de l'importance que les enfants développent une relation positive avec la nourriture, elle vous proposera des pistes de solution pour que vos repas en famille soient agréables et savoureux. Elle abordera aussi différents sujets en lien avec les comportements alimentaires et la préoccupation excessive à l'égard du poids et de l'apparence.

« Au-delà du contenu de votre assiette, c'est la relation que vous entretenez avec la nourriture qui m'intéresse! Je vous accompagne pour que cette relation soit saine, positive et plaisante. »
www.cliniquerosemont.ca/caroline-trudeau-nutritionniste-dietetiste

Voir son profil