Il est normal de penser que l’on pourrait être plus heureuse si l'on perdait du poids puisque l’association entre minceur et bonheur est entretenue et renforcée par la société. Il est vrai que perdre du poids peut provoquer à court terme un sentiment de bien-être... Toutefois, cet effet n’est que temporaire puisque la perte de poids ne rend certainement pas plus heureuse à long terme.

Ce n'est pas en tentant de changer qui l'on est que l'on se sent heureuse, mais plutôt en mettant l’emphase sur le respect et l’acceptation de soi.

 

Mettre sa vie sur « pause »

Notre société est obsédée par la minceur qui est devenu le critère de beauté et de performance par excellence. Les adultes et même les jeunes enfants associent, à tort, perte de poids et minceur à succès, performance, sentiment de contrôle et bonheur. La société nous bombarde de messages qui entretiennent ces associations: ce qui explique pourquoi nous en sommes venues à croire que minceur = bonheur. Certaines personnes vont jusqu’à mettre leur vie sur «pause» en attendant de perdre du poids : pas de nouveaux vêtements, pas de sorties, pas de nouveau travail avant d’avoir maigri!

 

L'effet « lune de miel »

Le sentiment d’euphorie lié à la perte de poids est souvent appelé la «lune de miel». Cet état d’esprit est éphémère car la reprise de poids dans les cinq années qui suivent est inévitable et parce que perdre du poids ne change pas qui l’on est. Plus important encore,  perdre du poids ne règle pas nos problèmes comme par magie et ne nous aide pas à vivre avec nos peurs, nos difficultés et nos défauts.

Le piège de la perte de poids est de croire que maigrir améliora l’estime de soi et apportera un sentiment de contrôle à long terme. D’ailleurs, des données récentes révèlent que les personnes qui avaient perdu du poids étaient davantage malheureuses et présentaient un plus grand nombre de symptômes dépressifs que les personnes n’ayant pas perdu de poids. Le fait de constater, avec déception, que perdre du poids n'avait pas changé la perception de soi ou de ses états d'âme pourrait en partie expliquer ces effets. 

 

S'accepter avant tout

Perdre du poids ne rend pas plus heureuse. Ce qui risque de contribuer davantage à notre bonheur est de se respecter et ce, face à notre apparence physique mais surtout face à qui l’on est comme personne.

Quelques suggestions? 

  • Apprendre à bien se connaître en prenant conscience de nos forces et de nos faiblesses;
  • Se respecter en faisant des choix de vie qui nous ressemblent et non pour plaire aux autres;
  • S’entourer de personnes avec qui l’on se sent bien et avec qui on peut être vraiment soi-même;
  • Adopter de bonnes habitudes de vie pour prendre soin de soi. 

 

Rappelez-vous d’un moment où vous vous sentiez heureuse...

Décririez-vous ce moment en chiffres sur un pèse-personne ou plutôt en fonction des émotions que vous avez vécues, du lieu où vous étiez ou des personnes qui vous entouraient?

 

Références :

Jackson, S.E. et al. (2014). Psychological changes following weight loss in overweight and obese adults : a prospective cohort study. Plos One, vol.9(8), pp.e104552.

Ogden, Jane. (2010). The Psychology of Eating. From Healthy to Disordered Behavior, Second Edition. West Sussex : Wiley-Blackwell Press.

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Dre Stéphanie Léonard
Dre Stéphanie Léonard
Psychologue

Sa solide formation scientifique en psychologie et son riche parcours professionnel dans le domaine des troubles de l’alimentation font de Stéphanie une experte qui vous guidera vers le développement d’une bonne estime de soi et d’une relation saine avec votre corps.

Excellente vulgarisatrice, Stéphanie vous aidera à mieux comprendre comment la préoccupation à l’égard du poids peut affecter la confiance en soi et la qualité de vie au quotidien. À l’écoute de votre réalité, elle vous proposera des pistes de solutions pour améliorer la perception que vous avez de votre corps et apprendre à le traiter avec bienveillance. Consciente qu’il est parfois difficile d’être bien dans sa peau,  elle vous invitera à échanger au sujet de votre bien-être et de la satisfaction de vos besoins dans le but de trouver votre équilibre.

«Que diriez-vous si l'on tentait d'être bien dans notre peau? Si on se permettait d'accorder moins d'importance à notre apparence et un peu plus à qui l'on est vraiment comme personne...Je vous lance le défi!»

 

Voir son profil