26 mars 2015

En tant que parent, il est normal de vouloir que son enfant mange suffisamment et qu’il ne manque de rien. Mais en réalité, nous ne connaissons pas la quantité exacte d’aliments dont notre enfant a besoin. Il est le seul à pouvoir ressentir les signaux de faim que son corps lui envoie lorsqu’il a besoin d’énergie. De la même manière, il est aussi le seul à pouvoir ressentir les signaux de satiété que son corps lui envoie pour lui dire qu’il a suffisamment mangé.

 

Branchés sur leurs signaux corporels

Un bébé naît avec la capacité de reconnaître ses besoins en nourriture et d’y répondre correctement. Quand il a faim, il porte les mains au visage et fait des mouvements de succion. Lorsqu’il n’a plus faim, il cesse de boire par lui-même. Vous pouvez aider votre enfant à respecter les signaux que son corps lui envoie, par exemple en le laissant manger à sa faim ou en ne l’obligeant pas à manger lorsqu’il n’a pas faim. Vous lui permettrez ainsi de développer une relation saine avec la nourriture et d’apprendre à faire confiance à son corps, ce qui l’aidera à atteindre et maintenir le meilleur poids pour sa santé tout au long de sa vie.

 

Les signes à reconnaître

Nous pouvons aider notre enfant à se fier à ses signaux de faim et de satiété. Certains indices peuvent nous guider, mais l’enfant reste le mieux placé pour ressentir ce qui se passe dans son corps!

 

LA FAIM = LE CORPS MANQUE DE CARBURANT

 

Signaux pouvant être ressentis par l’enfant

Indices pour le parent

Les premiers signes :

   Vide, creux dans le ventre

   Gargouillements, bruits dans le ventre

   Envie de manger

Et plus la faim augmente :

   Baisse d’énergie ou de la concentration

   Irritabilité et impatience

   L’enfant a moins d’énergie pour jouer

   Il est plus impatient ou irritable

   Il a envie de manger

 

 

LA SATIÉTÉ = LE CORPS A EU ASSEZ DE CARBURANT

 

Signaux pouvant être ressentis par l’enfant

Indices pour le parent

   Moins grande envie de manger

   Sensation que le ventre est plein

   Sensation de bien-être

   L’enfant mange moins vite

   Il démontre un désintérêt pour la nourriture devant lui (ex : il joue avec la nourriture)

   Il souhaite se lever de table

 

Ces tableaux sont adaptés de INESSS 2014 (à paraître).

 

Conditions gagnantes

Il est souhaitable que certaines conditions soient en place pour mieux respecter ses signaux :

 

  • Portez vous-même attention à vos signes de faim et de satiété (l’activité Détective Gargouillis peut vous y aider). Les enfants apprennent mieux par l’exemple, et leurs meilleurs modèles sont leurs parents.

  • Soyez attentif aux signes que votre enfant démontre et posez-lui des questions à ce sujet (sans être trop insistant). « Est-ce que tu sens que ça gargouille ou qu’il y a un creux dans ton ventre? », « Est-ce que tu sens que ton bedon est assez rempli? ».

  • Avant de remplir l’assiette de votre enfant, demandez-lui s’il a une petite, moyenne ou grande faim et servez-lui une portion en conséquence. Dans le doute, servez-lui une plus petite portion, quitte à ce qu’il en redemande. S’il est plus âgé, invitez-le à se servir lui-même.

  • Privilégiez les repas à table et en famille. Évitez toute source de distraction à table. Par exemple, on ferme la télé et on n’apporte pas de jouet à la table.

  • S’il a tendance à manger vite, invitez votre enfant à ralentir. Rappelez-lui de bien goûter les aliments et de ressentir ce qui se passe dans son corps.

  • N’obligez pas votre enfant à manger s’il n’a plus faim ou s’il veut arrêter. À l’inverse, si votre enfant redemande une deuxième assiette, répondez à sa demande en lui offrant une plus petite quantité qu’au début. 

  • Autant pour les adultes que pour les enfants, il est tout à fait normal de dépasser sa satiété de temps à autre. Ainsi, évitez de réprimander votre enfant s’il semble avoir trop mangé. 

 

Et vous, est-ce que vous avez déja essayé l'activité
Détective Gargouillis avec vos enfants?

 

Références : 

Hurley, K.M., Cross, M.B. et Hughes, S.O. (2011). A systematic review of responsive feeding and child obesity in high-income countries. The Journal of Nutrition, 141: 495-501.

Birch, L.L. et Fisher J.O. (1998). Development of eating behaviors among children and adolescents. Pediatrics, 101:539–549.

 


À PROPOS DE L'AUTEUR

Caroline Trudeau
Caroline Trudeau
Nutritionniste et formatrice pour ÉquiLibre

Ses expériences professionnelles en santé publique ainsi qu'en intervention individuelle et de groupe font de Caroline une professionnelle chevronnée qui vous guidera vers le développement d'une relation saine avec la nourriture. Elle pratique actuellement à la Clinique Rosemont auprès d'adultes et d'enfants ayant des comportements alimentaires difficiles ou problématiques en lien avec le poids ou l'image corporelle. 

Authentique et bienveillante, elle vous aidera à faire confiance aux signaux que votre corps vous envoie et à découvrir le plaisir de manger sans restriction ni culpabilité. Jeune maman persuadée de l'importance que les enfants développent une relation positive avec la nourriture, elle vous proposera des pistes de solution pour que vos repas en famille soient agréables et savoureux. Elle abordera aussi différents sujets en lien avec les comportements alimentaires et la préoccupation excessive à l'égard du poids et de l'apparence.

« Au-delà du contenu de votre assiette, c'est la relation que vous entretenez avec la nourriture qui m'intéresse! Je vous accompagne pour que cette relation soit saine, positive et plaisante. »
www.cliniquerosemont.ca/caroline-trudeau-nutritionniste-dietetiste

Voir son profil

Commentaires   

youssef2013 - 27 Jan. 2015
Bonjour j'ai un enfant de 17 mois il a fait de l'anémie il y a 2 mois mais je veux savoir ce qu'il doit manger pour ne pas refaire d'anémie
merci
Répondre
Caroline Trudeau - 26 Fév. 2015
Bonjour Youssef,

Je vois que votre question porte sur la qualité nutritionnelle et sur le contenu en minéraux des aliments. L'espace Web monÉquilibre n'aborde pas ces thèmes. Nous abordons des thématiques liées au poids, à l'image corporelle et aux comportements alimentaires.

Pour obtenir une réponse à votre question, je vous invite à consulter ce billet de blogue de Naître et Grandir : http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/alimentation/fiche.aspx?doc=bg-naitre-grandir-enfant-fer

Merci et au plaisir de répondre à vos prochaines questions!
Répondre
Isabelle LEcuyer - 22 Avr. 2015
Bonjour,

Il est aussi possible de consulter une nutritionniste en CLSC pour ce type de problème nutritionnel. Il suffit de vous adresser au CLSC de votre territoire.

Isabelle L'Ecuyer
Répondre
Angel71 - 17 Avr. 2015
Bonjour, j'ai une fille de 5 ans qui a déjà un surplus de poids de 20 livres, son pédiatre l'a suivi au Chirdren's hospital. Selon lui, on aurait pu que manger des légumineuses, du poulet, et des fruits et légumes, tofu, œuf, aucune sucrerie. Il ne voulait pas qu'elle mange du pains, des pâtes, des patates, du riz. Je crois que son obsession pour la nourriture a commencé a ce moment là.

Elle mange la collation à la garderie vers 15h et dès qu'on arrive à la maison vers 16h15 elle veut encore manger, je lui suggère une collation de fruits ou de légumes mais elle me fait une crise pour avoir des craquelins ou des barres tendres santé (que j'ai pour les lunchs de mon garçon). Est-ce que je dois lui donner ce qu'elle veut ou tenir mon bout pour un fruit ou des légumes.

Lorsque je refuse de lui donner ce qu'elle demande (nourriture), elle mange en cachette. Je ne sais plus comment agir ;(

Une maman qui veut le mieux pour son enfant !!
Répondre
Maryse Lefebvre - 27 Avr. 2015
Bonjour,
Je me permets de répondre en remplacement de Caroline Trudeau qui est actuellement en congé de maternité.

La situation que vous décrivez n’est pas simple et ne doit pas être facile à vivre, j’imagine que vous êtes fréquemment déchirée entre les demandes de votre fille et les conseils que vous avez reçus. Il est surprenant qu’on vous ait recommandé de retirer les féculents de l’alimentation de votre fille. Aviez-vous remarqué qu’il semble que ce soit des aliments de cette même catégorie pour lesquels votre fille fait des crises?
Répondre
Maryse Lefebvre - 27 Avr. 2015
Malheureusement , il est difficile de donner des conseils personnalisés sur cet espace web, puisqu’une évaluation globale serait nécessaire. Voilà pourquoi je vous encourage à consulter une nutritionniste à votre CLSC ou en privé (www.opdq.org). Je suis convaincue que cela pourrait aider à rétablir une relation plus saine avec la nourriture chez votre fille. Cela serait d’autant plus important pour éviter qu’elle ne soit préoccupée en grandissant.

D’ici là, je vous invite à lire le billet de blogue : http://monequilibre.ca/mon-alimentation/74-normal-que-lappetit-varie que Caroline a aussi rédigé. Le concept de responsabilité partagée entre le parent et l’enfant par rapport à l’alimentation y est décrit. Vous pourrez y lire que vous êtes responsable du choix des aliments aux repas et aux collations. Il serait normal que les collations varient d’une journée à l’autre.
Répondre
Maryse Lefebvre - 27 Avr. 2015
De plus, si votre fille a réellement faim, elle acceptera éventuellement de manger des fruits ou des légumes à ce moment-là, si c’est ce qui lui est offert. Après plusieurs fois lors desquelles vous maintiendrez votre offre, elle devrait s’adapter et comprendre le fonctionnement.

En espérant que ces quelques conseils auront pu vous aider,

Bon courage!
Répondre

Ajouter un Commentaire


Votre adresse de courriel ne sera pas communiquée à des tiers ou utilisée à des fins commerciales

Code de sécurité

Rafraîchir