11 février 2016

En ce jour de la St-Valentin, je vous propose une réflexion sur l’amour. On entend souvent dire qu’il est important de s’aimer avant de pouvoir aimer une autre personne. Mais au fond, « s’aimer », qu’est-ce que ça veut dire?

Je constate à quel point de nombreuses personnes ont appris à se traiter avec dureté, dénigrement : je ne suis bonne à rien, je serai toujours grosse, je ne mérite pas qu’on m’apprécie. Alors, s’il fallait s’aimer pour aimer, tout porte à croire qu’il y existerait peu de couples… Il semble donc qu’on puisse aimer sans nécessairement s’aimer soi-même. Cela dit, s’aimer rend la vie plus douce et les relations humaines plus satisfaisantes. Et s’aimer, c’est se traiter avec bienveillance, réaliser des actions pour se sentir fière et écouter ses besoins.

 

1) S'aimer, c'est se traiter avec bienveillance

S’aimer, c’est prendre conscience de ce dont on a besoin en un moment précis. On peut avoir besoin de s’activer ou de se reposer. Certaines activités permettent de renouveler son énergie et d’augmenter son rythme cardiaque : marcher d’un bon pas, jardiner, jouer de la musique. Alors que d’autres activités permettent de se calmer et de diminuer son rythme cardiaque : se promener, faire de la photographie, regarder la télévision. Apprenez à vous écouter et à respecter vos envies, sans culpabilité. Trouvez votre propre équilibre entre l’action et le repos. Et n’oubliez pas que cet équilibre est changeant... Il est donc important de le réviser constamment.

 

2) S'aimer, c'est réaliser des actions pour se sentir fière

La fierté est un bon moteur de l’amour de soi. Pensez à un défi que vous avez relevé et à la chaleur dégagée par le sentiment de fierté que vous avez ressenti à ce moment-là. C’est ce sentiment que vous devriez cultiver au quotidien. Relevez des petits défis chaque jour en fonction d’un projet que vous caressez : accomplir une tâche ménagère, cuisiner un repas qui vous plait, contacter une personne importante. Rappelez-vous que même la plus petite réussite à vos yeux peut vous procurer ce sentiment de fierté. Ce n’est pas une question d’intensité, mais plutôt de fréquence. Plus souvent vous le ressentirez, plus l’amour que vous aurez envers vous grandira et vous permettra de réaliser de plus grands défis.

 

3) S'aimer, c'est écouter ses besoins

Nous avons tous des besoins qui doivent être comblés, sinon nous perdons notre énergie vitale. Un manque d’énergie est donc le signe que des besoins ne sont pas tout à fait comblés. Pour être bien, il faut être en cohérence avec ses valeurs et ses ambitions. Et poser des actions qui vont dans cette direction. On pense à tort que c’est lorsque nous serons en accord avec nos valeurs et nos ambitions que nous pourrons nous aimer. Or, c’est plutôt le fait de s’aimer inconditionnellement qui nous permettra de faire de meilleurs choix pour soi, en accord avec nos valeurs et nos ambitions.

Et s’aimer, comme toute autre chose, c’est aussi parfois faire appel à un professionnel pour nous aider à faire cette démarche.


Alors, quelle petite action pourriez-vous poser aujourd'hui
pour vous aimer davantage?


À PROPOS DE L'AUTEUR

Judith Petitpas
Judith Petitpas
Travailleuse sociale et formatrice pour ÉquiLibre

Sa proximité avec les gens en tant que travailleuse sociale spécialisée en difficultés alimentaires et sa formation en anthropologie font de Judith une experte qui vous guidera vers un bien-être personnel et social. 

Concrète et passionnée, Judith a développé au fil des années une foule de trucs pour se sentir bien au quotidien, en harmonie avec son corps et sa tête. Sans détour, elle mettra à profit sa solide expérience en relation d'aide et ses réflexions sur notre société pour vous permettre de cheminer vers la bienveillance envers soi et envers son corps. Consciente qu'il est parfois difficile de changer ses habitudes et de modifier ses croyances, elle vous encougera à développer votre pensée critique et à prendre une distance confortable avec certaines idées préconçues afin de trouver votre propre équilibre.

« Le premier effort à faire pour se réconcilier avec soi est de cultiver la compassion envers soi. À partir de ce moment, le coeur peut s'ouvrir, recevoir la chaleur dont il a besoin, et se réparer petit à petit. »| www.judithpetitpas.net |

Voir son profil